Blister Academy
Bienvenue au pensionnat ! Connecte toi vite ou rejoins nous, les portes sont grandes ouvertes (juste pour y entrer)



 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ondine Rodya

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 20/01/2012
Age : 19
Localisation : Blister Academy

Personnage
Age: 18 ans
Affinitées:
Statut: Etudiant
MessageSujet: Commencement   Jeu 21 Mai - 19:44

Mon état était soit disant instable... chaque soir, j'allais donc rendre visite à ce cher proviseur, monsieur Bertrand. Qu'il était ridicule avec son faux air concentré et attentionné. Il était toujours muni de ses lunettes celui-là, mettant l'une des deux branches dans sa bouche et plissant ses yeux bleus lorsqu'il ne trouvait rien à dire. Mais bon, il était tout de même gentil.
Je me rendis, comme à mon habitude, devant son bureau et toquai à la porte. Il était 18 heures 30 minutes et à cette heure là, il n'y avait personne d'autre que moi. Un homme âgé d'une cinquantaine d'année m'ouvrit la porte. C'était monsieur Bertrand. Comme à mon habitude, je le saluai et comme à mon habitude je m'assis devant son bureau. Tout était tellement répétitif, toutes les journées se ressemblaient. Je ne me sentais plus vivre, juste guidée par un quotidien terriblement fade.
Monsieur Bertrand commença la séance par son habituelle question: "Comment s'est passée ta journée ma chère Ondine?"
"La routine... je me suis levée, j'ai pris les médicaments déposés sur ma table de chevet, ils m'ont embrouillé l'esprit mais ce n'est pas pour autant que j'oublie. Je suis ensuite allée en cours. A la pause de midi, on a mangé des frites. Les cours ont repris l'aprem. La prof d'histoire nous a montré un film sur la première guerre mondiale, comme s'il fallait nous rappeler que les hommes sont des sauvages, des monstres qui se permettent de se mettre sur un piédestal et de..
-Ondine, je t'ai déjà dit que l'humanité avait deux aspects. Il ne faut pas voir que le négatif. Il existe des sentiments merveilleux, comme l'amour.
-L'amour nous détruit.
-As-tu déjà été amoureuse?
-Non... enfin je ne crois pas. Je ne sais même pas ce que c'est.
-Tu ne peux donc pas dire que l'amour détruit. C'est comme ta vision du monde, tu ne sais pas tout, tu ne peux pas avancer des choses, tu comprends ?
-Oui."
Il esquissa un sourire. C'était la réponse qu'il attendait, rien de plus. Je disais ce qu'il souhaitait et c'était mieux pour nous deux.
Il me posa d'autres questions et de mon côté, je répondais ce qu'il y avait de plus sage. Je renfermai ce sentiment affreux en moi et je sentais bien qu'il était en train de me détruire par la folie.
Lorsque la séance toucha à sa fin, monsieur Bertrand me tendit la main. Je me mordis la lèvre en me rappelant que je n'avais pas de manches pour cacher mes cicatrices. Lorsque je tendis en retour ma main il s'écria :
"Mon dieu Ondine! Tu continues à te mutiler?!
-Mon non... ce sont... d'anciennes marques..
-Je ne veux rien entendre! J'appelle l'infirmière immédiatement. Reste ici."
Monsieur Bertrand retourna derrière son bureau et composa le numéro de l'infirmerie et quelque minutes plus tard madame Jonquille (oui oui comme la fleur) apparu au seuil de la porte. Monsieur Bertrand entama la discussion:
"Bonjour madame, comment allez vous? Regardez moi cette chère Ondine, pouvez vous lui mettre un bandage ?"


Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven  Like a Star @ heaven


Sur le chemin de l’infirmerie, madame Jonquille rencontra mon professeur de français, ils discutèrent longuement jusqu'à m'oublier. Je partis discrètement et marchai jusqu'au pensionnat, partie est destinée aux filles. En arrivant, elle vit le groupe des "populaires" : les riches.  


Ondine ne faisait pas partie de ce groupe. L'état payait pour elle cette école puisqu'elle n'en avait pas les moyens. Les raisons de son inscription devaient rester secrètes pour éviter tout problème. Elle n'avait pas vraiment d'amis. La plupart des étudiants se moquaient de son comportement à être toujours solitaire.

♂_________________♀
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
April Nowhere
Maléfiquement Magnifique ♥
avatar

Messages : 266
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 19
Localisation : Sur un nuage, grâce à un Kinder...

Personnage
Age: 21 ans
Affinitées:
Statut: Etudiant
MessageSujet: Re: Commencement   Jeu 21 Mai - 21:50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les pneus de la audi R8 blanche crème firent voler les gravier de l'entrée du château. La voiture fit gronder une dernière fois son moteur avant de s’arrêter et de se taire totalement. Un homme, élégamment vêtu, sortit de la place conducteur a toute vitesse et se dirigea vers la porte passagère, qui s'ouvrit avant lui. April mit un pied a terre, et regarda le chauffeur droit dans les yeux, sourcils froncés.

"-C'est bon Stanley, je sais encore ouvrir ma porte ! Va plutôt chercher mes bagages !"

Le chauffeur lui adressa un regard contenu, et appuya sur un bouton qui fit ouvrir automatiquement le coffre. Avec peine il sortit deux grosses valises qui prenaient à elles seules l'entière place du ridicule coffre de cette voiture de sport, puis alla chercher la dernière valise rangée sur la banquette arrière. Il y avais du soleil, et April sortit ses lunettes de soleil. Elle était habillée d'un short en jeans, d'une chemise noire transparente, d'un body noir, était perchée sur des talons compensés et avait tressée ses cheveux sur le côté. Elle sortit de son sac à main une camel et un briquet décoré par une tête de lion. Lorsqu'elle l'alluma elle sentit le regard de Stanley. Elle prit sa petite valise à roulette et marcha d'un pas déterminé vers l'entrée.

"-Je ne suis pas encore entrée dans ce taudis, Stanley, même si mes parents tiennent absolument à me 'corriger', pour le moment je fait encore ce qu'il me plait. Dépêchez vous je meurs d'envie de prendre une douche..."

Le chauffeur la suivait, tirant les deux énormes valises avec lui. April n'était pas arrivé comme les autres à la rentrée, elle était en voyage sur un voilier avec un groupe d'amis, ses parents étaient furieux, et la voilà, deux semaines après à gravir les marches du perron. Elle entra dans le majestueux hall du château. Elle releva ses lunettes de soleil pour regarder le lustre en cristal qui faisait doucement danser ses espèces de gouttes. *Ha ouais quand même* se dit elle intérieurement. Mais elle revint à elle lorsqu'elle aperçut les ridicules panonceaux indiquant la bagagerie, le secrétariat, et les différentes parties de l'administration. Elle haussa les épaules et se dirigea vers la bagagerie.

"-C'est pas là Stanley, je vais vous débarrasser de mes bagages."

April était vraiment d'un caractère réversible. Elle peut passer du mépris total à la compassion en quelques minutes. Au plus grand bonheur de Stanley. April se rendit comte qu'elle n'avait pas éteins sa cigarette et l’éteignit contre le mur en aillant regardé à droite et à gauche. *Ce château est désert ou quoi ??* Ils déposèrent les bagages au nom de Mlle Nowhere et se dirigèrent vers le secrétariat. C'est à ce moment qu'ils rencontrèrent une grande rousse, qui regardait par terre et semblait fuir quelque chose. April se mit de côté et laissa passer cette âme. *Ils sont barjos ici... Putain qu'est ce que je fou là ??!*
Ils arrivèrent enfin au secrétariat où une femme ronde leur adressa un large sourire derrière son bureau.

"Ha, Mlle Nowhere je présume ? Bienvenue à Blister Academy, le voyage s'est bien déroulé ? Vous avez trouvés facilement ? Dit-elle.
-Heuuu, bonjour, oui très bien merci. Elle laissa Stanley répondre à l'autre question en l’instant du regard.
-Parfaitement madame." Dit-il sur un ton très professionnel.
Elle se mit à rougir devant le beau Stanley, en chemise cravate, ses Ray-ban sur la tête.
"-Bien, bien. Mlle Nowhere, voici votre dossier d'admission, elle sortit une large pochette cartonnée, vous y trouverez tout le nécessaire pour vous orienter dans le château, ainsi qu'un récapitulatif des associations d'élèves, des sports praticables dans l'enceinte de l'académie. Il me semble que vous avez déjà choisis vos options ainsi que votre orientation, vous n'aurez pas à le repréciser. Demain il faudra que vous veniez chercher votre emplois du temps. Vous logerez dans la chambre 212, voici vos clefs, vous trouverez une fiche explicative des différentes clefs, je vous laisse la lire une fois installée..."

April ne l'écoutait déjà plus. Elle abordait son sourire éblouissant mais au fond d'elle même attendait juste de pouvoir entrer dans sa miteuse chambre. La secrétaire lui tendis les clefs et appela un homme au téléphone pour qu'il vienne monter les bagages et l’amener à sa chambre. Elle leurs demanda de se rendre dans le hall et d'attendre. Un homme apparut avec les trois bagages, April ne savais pas comment il avais réussit à déplacer les trois mastodontes, et Stanley s''empressa de le soulager d'une valise. Ils prirent ascenseur jusqu'au dernier étage du château. Lorsque les portes s'ouvrit, le calme du hall fût contrasté par un bruit de fond, de la musique, des rires. Ils s'avancèrent dans le couloir rouge, elle croisa plusieurs étudiants qui la dévisagèrent de la tête au pieds, puis un groupe de filles habillées avec goût. Elles lui sourirent et April leur rendit un sourire en coin. Le bagagiste s’arrêta devant la porte 212 et l'ouvrit avec son pass. *Merde, ils ont un double* pensa April. Ils lui désigna la chambre d'un coup de main, elle passa et découvrit une chambre aménagé modernement, un espèce de paravent séparait l'énorme chambre en deux. Il y avait deux lits. April se raidit. Il y aurait donc une colocataire. Elle éclata.

"-C'est pas vrai ! On m'avais dit que je serais seule !"
Elle foudroya le bagagiste du regard, qui posa la valise et sortit à toute vitesse en marmonnant un 'excusez-moi'. Stanley posa sa valise et se redressa devant April. Malgré ses talons, il restait plus grand que elle.
"April ! Ça ne va pas ? Que diraient tes parents ?! dit-il furieux. Il avait horreur du manquement à la politesse.
-Mes parents, ils s'en foutent de moi ! Ils m'ont envoyés ici Stan ! Ils m'ont ABANDONEE !"
Il la serra fort et voulu la sermonner encore plus. Mais il se ravisa et la serra dans ses bras.
"April, april...Calme toi... Il la regarda et redressa une mèche dans ses cheveux. Tu es tellement belle quand tu t'énerves..."
April sourit, et se détacha de l'emprise du chauffeur. Elle jeta ses lunettes sur son lit, et s’approcha de nouveau de Stanley en lui caressant le visage.  
"Tu m'a apporté de quoi survivre une semaine Stan ? Le temps que je trouve un dealer, il dois bien y en avoir dans ce foutu bled."
Il sortit de sa poche un pacs de beuh qu'il tendit a April. Elle le serra dans ses bras avec un petit cris et s'empressa de le fourrer dans son sac.
"Je dois y aller maintenant, bonne chance, oublie pas que au moindre soucis tu peu m'appeler." Dit-il.

Elle le retint et l'embrassa langoureusement. Il glissa ses mains sur ses fesses, mais un bruit de porte les fit se détacher l'un de l'autre. C'était la rousse de tout à l'heure, elle parut surprise de les voir et se dépêcha de filer dans sa salle de bain. April ne la regarda qu'un instant. Elle regardait partir Stanley, en lui adressant des coups de langues fictifs. Enfin il ferma la porte, et elle se retrouva seule, seule dans sa chambre. Enfin, seule, pas tout à fait...

♂_________________♀
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://la-classe-de-lassomp.forumactif.com
Ondine Rodya

avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 20/01/2012
Age : 19
Localisation : Blister Academy

Personnage
Age: 18 ans
Affinitées:
Statut: Etudiant
MessageSujet: Re: Commencement   Sam 23 Mai - 13:13

Suite Arrow Pensionnat partie Est

♂_________________♀
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Commencement   

Revenir en haut Aller en bas
 

Commencement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blister Academy :: Le château :: L'administration :: Bureau du proviseur-